LE SAVOIR

15022018

20180210_172619

photo  avec  l’aimable  autorisation  de  Hubert  REEVES  !?

astrophysicien.

le texte  me concerne uniquement  !

 

 

 

Le  Savoir !

 

C’est  l’instant  d’interrogation ???

Quand  ceux  qui écoutent

Sont tétanisés  par  l’authenticité !!!

C’est  quand  les  vérités  universelles

Sont   clairement  exprimées

Avec  des mots  simples.

Même les plus  grands artistes

Ne  sont  pas  grand  chose

Devant  de tels  êtres pétris par la connaissance !

 

Ils nous  dépassent !

Puis ils s’effacent !?

L’aisance  de l’esprit  est stupéfiante.

Elle nous fait peur dans sa modeste sérénité.

 

J’ai  eu  l’insolente  chance

De  croiser  plusieurs  fois

Des incarnations  du  génie

Plusieurs hydrocutions à cent mille volts !!

Rarement  nous  pouvons accéder

Aux nouvelles  de l’univers

Quand  cela  se produit

Restons  humbles.

 

Ils sont  chargés !

Ils  sont un tout !

Indissociables  incorruptibles.

Une  délégation !

Une  lettre des dieux  intemporels.

La preuve  du  sens !

 

J’aime  oublier  ce  que  j’ai  fais, ce que  j’ai  vu !

J’aime   oublier  pourquoi  je  suis  né dans  le questionnement.

Sans  pudeur  d’amnésie !

Je  veux  recommencer  en  oubliant  pour de vrai !

Sans  faire  semblant   d’ignorer cette insupportable usure du temps trépassé !

Le  verbe  laminer potentialise l’inhumaine souffrance de  l’éternité !

On  ne sort pas indemne de vivre, plusieurs fois, indécemment,  trop  longtemps !

 

 

 

 

 

le  texte  reste uniquement  sous ma repsonsabilité 

 




PROJETER

28012018

img240_édité

 

PROJETER 

 

II  a peint  pour  nos  yeux

pour nous faire  un aveu.

Il avait  ça  en lui.

Une idée   d’infini !

 

Il a du commencer

Par d’abord inspirer.

Puis il a projeté

Ses désirs expirés.

 

Toi  le  passant qui rêve

Tu passes comme une trêve.

Tu  t’assoies sur le banc

En  figeant un instant.

 

Un moment  silencieux

Pour un artiste heureux.

Accepter d’exposer

Est un risque insensé.

 

C’est osé  partager

De la fragilité.

C’est  rencontrer sa peur

Dans  l’espoir d’un  bonheur.

 

 




LES POÈTES

27122017

immortalite2-compressor

 

Les poètes ne meurent  jamais

Ils expirent le temps qu’il faut.

Ils se vident à l’imparfait

L’inspiration pour renouveau.

 

Certains d’entre eux sont  des aïeux

Vivants cachés au fond des cieux.

Tel le phœnix  d’éternité

Ils sont témoins réincarnés.

 

Ils ne sont  que  des serviteurs

Pour  mesurer le temps et l’heure.

Aussitôt morts aussitôt nés

Ils ne sont  qu’une poussière  d’été.

 

Les poètes bâtissent la mémoire

Ils nous chantent un monde d’espoir.

Leur but est la disparition   

Vers une profonde expiration.

 

Mouvement Pulmonaire  émouvant

Nous ne faisons que respirer !

Comme  les  courants et les vents

C’est le temps  qui nous fait inspirer !

 

 

C’est la fin  qui définit  la vie

Sans la faux point  de vie  d’envie. 

Pas de poètes et pas de poésie

aucune idée  sur  l’infini !

 

 

immortalite-front

 

 

 

   




RESPONSABILITE

14112017

mon blog  4

 

Responsabilité

Doucement,  Je  me  désincarne

Je  sens l’esprit en  moi qui  s’acharne.

Les jours  passent  comme  des heures

Les heures sont  du bonheur. 

 

Je  me sens responsable de la joie des mondes

L’envie de la porter vers des étoiles  fécondes !

 

Je me sens prêt  pour le dernier  combat

Celui ou j’emmènerai Lucifer avec moi.

Je le pousserai dans  l’abime des temps

Même  si je  tombe avec lui dedans !

 

Je  me sens responsable de la beauté des jours

Pour que « plus jamais ca » ne revienne sans détour.

Je  veux tuer la  bête l’attacher  pour mille ans

Pour  que  tous  les humains puissent vivre simplement.

 

Le  démon entravé  je  le lierai à moi

En lui coupant les cornes en lui chantant la foi !

Je  t’attends  grand  Satan  pour ton dernier  sabbat

Pour te tordre  le cœur  enroulé dans mes bras.

 

Je suis né  pour  gagner,  je  n’ai pas  peur de toi !

Je rêve de liberté  pour toute  l’humanité.

J’effacerai mon nom  du  livre  de la vie

Celui de mes ancêtres et de mes fils aussi.

 

Ainsi l’archange  déchu

Périra   disparu !

Je ferai donc mortel  ce qui n’est pas permis

Ecrire en aparté un chef  d’œuvre  d’oubli.

 

 

 trompette-ange-fin

 

 




DISSECTION D’UNE EMOTION

12102017
 

auteur de la chanson 

Raphaël Haroche

7 novembre 1975 (41 ans)
Paris 8eFrance
Chanteurmusicienparoliercompositeur
Écrivainacteurréalisateur
Rock françaischanson françaisefolk
 

Paroles  «Eblouie par la nuit»

Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle
A frôler les bagnoles les yeux comme des têtes d’épingle.
J’t'ai attendu 100 ans dans les rues en noir et blanc
Tu es venu en sifflant.

Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle
A shooter les canettes aussi paumé qu’un navire
Si j’en ai perdu la tête j’t'ai aimé et même pire
Tu es venu en sifflant.

Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle
Faut t’il aimer la vie ou la regarder juste passer?
De nos nuits de fumette il ne reste presque rien
Que des cendres au matin
Dans ce métro rempli des vertiges de la vie
A la prochaine station, petit européen.
Mets ta main, descend-la au dessous de mon cœur.

Éblouie par la nuit à coup de lumière mortelle
Un dernier tour de piste avec la mort au bout
J’t'ai attendu 100 ans dans les rues en noir et blanc
Tu es venu en sifflant.

 

 

Raphaël Haroche

a écrit ce texte  sur  la mort  d’une jeune  Junkie

c’est  violent ! c’est précis ! et terrible !  

C’est  zaz la chanteuse exceptionnelle qui normalement

interprète ce texte de manière  géniale

 

merci de suivre ce lien CTRL  + UN CLIC DE SOURIS

 

https://www.youtube.com/watch?v=KDcgOpUp2nc

 

Mais  malgré  cette géniale  interprétation en  2014

Carla  Georges une très jeune fille de 11 ans

Gagne  the  Voice  kids  2014 !

Savez  vous  pourquoi ?!

C’est le paradoxe la puissance de l’émotion !

 

Une enfant interprète un texte très  fort

Bien que son interprétation  est forcément  moins  bonne  que  ZAZ

Les  professionnels, le public, les  parents  et la France entière pleure

Regardez  bien  les adultes  le spectacle est dans la salle !

Carla chante  bien mais ce qui trouble  les  « vieux » qui connaissent  bien  la mort

C’est le paradoxe de son jeune âge sur un texte très dur !

A Méditer !!!

Merci de suivre  ce  lien

https://www.youtube.com/watch?v=cODUw5uH7cY

 




NAISSANCE DE KAELIE

29092017

Notre deuxième  petit fille 

est  née  le  11  septembre 2017

ce texte n’est  pas de moi

mais  des  4  grands  parents 

Me voilà arrivée !

Vos yeux éblouis m’ont accueillie
Comme un soleil entré dans votre vie.
Vous avez contribué à bâtir l’univers

dans  lequel je vais vivre et danser sur la terre

Vous saurez l’embellir chaque jour :

Vos voix se feront tendres pour me parler,
Vos lèvres deviendront douces pour m’embrasser,
Vos bras seront forts pour me porter.

Je savoure le bonheur que vous m’offrez  dés ce lundi
Car je sais que vous m’aimez depuis mon premier cri.

 texte écrit par LES  GRANDS  PARENTS

ci dessous mes deux  fils

et mes deux  petites filles

20170923_120810_édité

 

 




BRILLANCE ET LUMIERE

3092017

P1260635 (3)

 

les photos  sont  de   Pierre  CLEMENT  BERTHOU

 

Brillance et  lumière

 

La lumière  s’écoule de tes veines

C’est l’esprit distillé  que  j’aime.

Le  réel  est  déformé  par  les joies et  les peines

Luminescence égale l’essence de la pensée.

 

Les reflets allumés s’éparpillent en puissance

C’est en jouissance que vibre la luminosité.

La couleur éclairée tend à se diluer

Les contours de la vie tendent à s’évaporer.

 

La mesure  c’est le temps !

Étincelle flamme  et lueur

Du savoir  émergeant .

Feu,  éclat et splendeur.

Rayonnement  palpitant  éclatant !

 

Dans une jubilation proche de l’éclair ! 

J’étanche ma  soif aux jets de la lumière.

L’énergie  éblouie régurgite par mes yeux

Illuminant ainsi l’univers et les cieux.

 

P1260646 (2)




SIMONE VEIL 2eme version

16082017

Merci  à   J  et  B

cette seconde  version est née  des  conseils 

de mon amie Julie et   de  Baptiste.

un texte  peu  être  travaillé sans  limite

 

simone  veil

Vous  fûtes longtemps la femme  préférée des français.  C’est votre vie qui avant  tout  était saluée.

Inutile  de s’appliquer à la résumer

L’histoire de France avec clarté s’en est chargée.

 

Vous n’avez  pas  subi le temps.

Vous vous êtes dressée bien  souvent

En conservant votre ferveur

par d’authentiques élans du cœur

forts d’un courage triomphateur.

 

C’est cela le plus difficile

Danser  vers la vérité  sur un fil

En conservant sa modestie

Et donner  du sens  à l’envie.

 

L’envie de vivre  dans la paix

Dépassant ses propres horreurs.

Le désir de ce qui est  vrai !

En conservant  tant de pudeur.

 

Vous êtes un guide pour nos enfants

Une voie d’espoir  pour  les parents.

L’espérance d’un monde apaisé

que  vous nous avez  proposé.

 

Vous  dormirez dans la maison

Des  hommes choisis par la nation.

Je penserai  à vous souvent

De nostalgie en ralliements.

 

Je  vous croiserai les hivers

Quand les mendiants seront à terre.

Je vous rencontrerai encore

En Syrie, près des enfants morts !

 

Vous  êtes notre  pays

Silencieux et uni.

Vous êtes tendrement  notre sang

Par votre regard bouleversant.

 

Même si je pense à dire merci

Ce  n’est pas ce mot que  j’écris.

Dans ma mémoire reconnaissante

Je vous retrouve éblouissante.

 

 

 simone  2

 

 

 

 




SIMONE VEIL

7072017

 

simone  veil

 

Madame 

 

Vous êtes celle que les français aiment        

Par  votre vie bordée d’extrême.

Inutile  de la résumer

L’histoire de France  s’en est  chargée.

 

Vous n’avez  pas  subi le temps.

Vous vous êtes dressée bien  souvent

En conservant votre ferveur

par de réels élans du cœur.

 

C’est cela le plus difficile

Devenir un exemple utile

En conservant sa modestie

Et donner  du sens  à l’envie.

 

L’envie de vivre  dans la paix

Le désir de ce qui est  vrai !

Dépasser ses propres horreurs

En conservant  tant de pudeur.

 

Vous êtes un guide pour nos enfants

Un bel espoir  pour  les parents.

L’espérance d’un monde apaisé

que vous savez nous proposer.

 

Vous  dormirez dans la maison

Des plus  grands hommes de la nation.

Je penserai  à vous souvent

car votre esprit reste vivant.

 

Je  vous croiserai les hivers

Quand les mendiants seront à terre.

Je vous rencontrerai encore

En Syrie, près des enfants morts !

 

Vous  êtes notre  patrie

Silencieuse et unie.

Vous êtes tendrement  notre sang

Par votre regard bouleversant.

 

Je ne veux  pas  vous dire merci

Votre existence n’est pas finie.

Dans notre mémoire immortelle

Vous resterez  une femme très belle.

 

 

 

 

 

simone  2

 

 

 

 

 




MARY LUY

25062017

 

Merci de lire  L’article avant de suivre les liens

 

MARY  LUY

https://www.youtube.com/watch?v=BOGXlRP_mXQ

 

aussi dans le répertoire de Johnny

une chanson très  difficile

https://www.youtube.com/watch?v=lwYLpn0WY30

 

marie  m

 

Jeune interprète

Et  bientôt auteur  compositeur

 

Elle dit :

C’est pas  la folie  c’est pas  l’amour

C’est  bien  plus  fort  que  ça  !

Elle parle  de lumière  de  ciel

D’ailes  et  de vol dans  les airs.

Mille ans  n’y suffiraient pas !

 

Elle  fait  partie  de celles et de ceux  qui se souviennent « confusément »

Que  les  artistes sont  liés de manière  intemporelle

A  l’univers depuis  la  création de l’espace et de l’esprit.

 

Cette  mémoire  inconsciente est  bourrée  d’énergie !

 

Bonne route  Mary !

 







La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume