perfection !

18052019

 

je  ne  peux  pas  écrire devant la perfection !

 

je  me  soumet  !

 

https://www.youtube.com/watch?v=FVa37f67Hnc

 

 




LE PARCHEMIN

3042019

parchemin 2

Cela  fait  la deuxième fois que je suis  convié  par  un comité de lecture de jeunes

passionnés d’écriture à  participer a un  sujet  à  thème cette  fois  ci  le thème  est : LE  PARCHEMIN

Compte tenu de la qualité  des participants  je  me sens  particulièrement  honoré !

 

VOICI  MON  TEXTE

 

 

Le  petit  test ( texte )  qui  suit est  bien évidemment une  fiction.

Toute ressemblance avec  des  personnages existants  ou ayant  existés

Serait  purement  fortuite.

 

 Nous ne sommes pas d’aujourd’hui ni d’hier ; nous sommes d’un âge immense

(Carl Jung).

 

Le parchemin.

Il était  vierge !

Donc  apparemment   rien à  transmettre et  rien à dire.

Mais  la page  blanche  n’est  jamais  un parchemin.

Le parchemin a un  parfum  qui rime avec le temps.

Le parchemin  vous révèle ce que sera demain.

Souvent,  on y cache  le savoir des initiés habillés de blanc.

 

Certains  humains  ont  marché sur  un tortueux   chemin

faisant le fabuleux voyage  qui  mène au  parchemin.

Ils ont codifié le savoir universel.

Si tu  ne le comprends pas

Tu le comprendras un jour !

Tu inventeras  des codes compliqués

Pour  que seuls  ceux  qui cherchent puissent trouver !

La  puissance n’est pas à mettre en toutes les  mains.

Il faut tant de sagesse pour gérer le pouvoir de vie et de  mort.

 

C’est  l’humilité et le renoncement  qui font  apparaître  l’encre sur le parchemin.

La  désintégration du  moi permet  de comprendre le sens de  la lecture.

 

Il est  écrit :

Un  Homme  seul ne peut  rien !

Il a besoin de se nourrir des autres  pour  grandir

Mais  à  la fin… de l’illusion

Quand  il a apaisé  sa faim

Un Homme seul peut tout quand il vit  pour  toujours, tous les jours

car  la mort  lui laisse le temps  de résoudre toutes  les  énigmes.

 

Je  vis depuis  quatre mille sept  cents vingt trois ans

Et comme vous, je vais  vivre éternellement !

Essayez d’imaginer l’océan de souffrances et de beautés  !?

Je  donne  le  change,  entre deux vies, en  me  réincarnant discrètement.

C’est  le mode d’emploi de l’immortalité de la mémoire que nous avons  caché  dans le parchemin !

 

 

 

parchemin  2




THE SHOW MUST GO ON

7032019

 

 

freddie-mercury-magic-tour

 

 

Rouage

 

Au  début, c’était  un  jeu  d’enfant en plastique.

Il y avait  des  roues  crantées  de  toutes  les  couleurs…

Et aucun  mode  d’emploi !

L’idée  saugrenue m’est venue de copier ces  jouets

et  de  les dupliquer  en bois !

C’était  déjà un peu plus sérieux !

Mais  comment  graisser  les  engrenages  sans  faire  gonfler  l’ébène ?

 

Le  métal  m’est  apparu comme  une évidence !

Mes outils pouvaient  faire  la différence.

Mais  quel  modèle  choisir pour  être efficace ?

Un  cerveau !

En  acier  inox !  Pour  la  rouille !

Avec  des  pensées  personnelles  et  libres.

 

Voici  la  première  difficulté !

Comment gérer  la liberté de penser  avec  des rouages calibrés ?!

Il me fallait ajouter de la chair et du  sang,  inévitablement !

Des  durites en  caoutchouc pour  la  circulation des fluides.

 

Sans doute j’aurai du choisir autre  chose que des pages de livres

Pour  caler ce cerveau dans la boite crânienne !

Dés  qu’il  s’est éveillé il s’est  mis  à écrire  avec  fougue

Je me suis penché  sur  sa feuille

Et j’ai  vu le titre  en  majuscules !

 

ROUAGE !

 

Il a cherché les secrets  de  l’engrenage

Sans savoir  qu’il n’était qu’un doux  mirage.

Les jeux  étaient  faits  d’avance !

Malgré  son amorce de conscience

 

 

Pour  lui,  il  n’y a donc qu’une seule  règle !

Le  spectacle  doit  continuer  sans  trêve.

Peu  importe le choix de ses mots !

Il a perdu dés le début  de  l’histoire.

 

C’était juste  pour  vous dire

The Show must   go on !

The Show must   go on !

Tout le reste !  N’a aucune  importance !

Ni  sa naissance  et  ni sa mort

Ne sont  porteurs  d’intérêts !

Ta mort  ou  la  mienne sont universellement  ridicules !

The Show  must  go  on !

The Show  must  go on !

 

Freddie   Mercury le  chanteur  du  groupe  Queens

Est  mort  en  1991

Une toute  jeune fille de  10 ans  reprend actuellement

Une de  ces  chansons  les plus  difficiles

 The Show  must  go  on !

 

https://www.youtube.com/watch?v=-y3qC2wc0zo

écoutez  bien  le  final !?

 

Pensez  vous  qu’il  soit possible  que ?

 

https://soundofbrit.fr/2016/11/24/freddie-mercury-25-ans-apres/

il a   était nominé  le  plus  grand interprète  du monde à son  époque

 

Pensez  vous  qu’il  soit  possible  que ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 




L’ARC EN TERRE

6022019

 

 

P1360314 (2) (5)

PHOTO  DE PIERRE CLEMENT

 

L’arc en terre

Il est  différent de l’arc en ciel

Je le trouve étonnement  plus  bel !

Fait  de  bleu pastel  et de blanc

Il est blanc et bleu en dedans !

 

L’arc en terre est juste invisible

Seul le cœur le sait perceptible.

C’est une nuance représentative

Tableau  ou  photo inventive.

 

Il en est de même  pour  l’univers

Si tu  veux  saisir  l’éphémère.

Ne  cherche  pas  le dictionnaire

Saisi ta  joie  ou ta colère !

 

L’esprit ne pourra pas  t’aider

Si tu ne peux  t’agenouiller

Devant  la puissance émotive

D’une intuition initiative !

 

Va  vis  et  deviens !

Remercie demain

D’avoir  mis  sur  ta route

L’arc en terre du doute !

 




PRESQUE

18012019

creation_d_Adam-3292a

 

PRESQUE

 

J’ai touché  presque a tout

Le mot  presque  est central

Il souligne  les  insuffisances  idéales

Et  concrétise que  je suis  fou !

 

C’est aussi  cela toucher  l’absolu !

Ne pas  se contenter d’avoir su !

 

Etre malade   mentalement

Est  aussi étonnant

Que  de croire  vivre  libre

Dans  ce  monde  hybride.

 

J’ai  vomi de l’expérience

Dans une douleur  immense

Juste  après presque  la mort  

Le  futur  existe  encore !

 

Presque parfait d’inutilité

Presque  immense dans  l’amour .

Je recommence  toujours

A conjuguer  le  verbe  aimer !

 

Comme  on  s’enivre de l’essentiel

Je reviens toujours  vers « elle »

Rendez  vous  vers  l’arc  en  ciel

Presque  irréel !

 

Déterrer   les  siècles  meurtris

Me resserre  souvent  d’alibi

Presque   légitimement

Pour  demeurer  vivant !

 

Je transmets   souvent  la passion

Aux  enfants en mal d’effusion

Presque  machinalement

Pour  rester  presque  vivant.

 

Sous  la dalle  mortuaire

La  vérité  s’exhibe  presque nue

Il est  presque  défendu

D’offrir  son  savoir faire !

 

Mais … Presque 

 

 presque

 




LES HIRONDELLES

21122018

 

 

hirondelles

 

 

hirodelles 2

 

Les  hirondelles

 

Elles cassent  la coquille dans leurs nids

Afin de s’ouvrir à la vie.

Avec une envie  d’énergie

Pour vivre un instant  d’euphorie.

 

Elles  vont  d’abord nourrir leur  corps

Gazouiller encore et  encore

Grandir à la  vitesse grand  V

Pour  de suite  apprendre  à  voler.

 

Un jour, elles  tomberont du nid

Comme on s’endort quand vient la nuit.

Elles  chutent  pour apprendre  à  grandir

Quand  elles  rêvent  de l’avenir !

 

Les veilleurs  couveront les œufs

Les oisillons grandiront mieux !

Ils  cherchent  les aigles impériaux

Ceux  qui voleront  bien plus  hauts.

 

Aucune puissance  née sur la terre

Ne peut résoudre  ce  mystère

C’est  tout au fond  de tous les yeux

Qu’on ressent   l’envergure des cieux.

 

C’est  la couleur de la poésie !

Vivre   l’amour à  l’infini !

 

hirondelles 4

 




LE VEILLEUR

2112018

PHOTOS   DE PIERRE CLÉMENT 

 

Etre la pour ouvrir une porte

 

Le  veilleur

 

S’effacer  derrière  la fonction

Inutile d’avoir un prénom.

Etre la pour ouvrir une porte

Pour  que  la destiné soit  forte.

 

Veiller à  l’essor de l’être

Et  vite… disparaître !

Servir pour  l’avenir

Et  s’enfuir !

 

Ne pas  gêner  encore

Par trop de réconfort.

Faire semblant d’oublier

Le  plaisir  d’apprécier !

 

Ne pas charger la mémoire

Pour  laisser tout  l’espace  à  l’espoir.

Bien sur ne pas signer

Ne  pas accompagner !

 

L’empathie et le respect

Naissent dans le terreau

De nos pensées intérieures.

ils nous guident

vers  l’humilité.

 

Pleurer

C’est embrasser  la totalité

Des souffrances

Avec  lucidité  et silence

 

Je n’ai pas  d’autres intérêts

Que la brûlure  d’aimer

Sans condition !

 

Pour  laisser tout  l’espace  à  l’espoir

 

 




L’IMAGE DE PIERRE

7102018

Photographie  de PIERRE CLEMENT

TEXTE  Dédié à  ANNE  KA 

P1340814 (2) (1)

L’image  de Pierre

 

 

Les reflets nous ressemblent

Pourtant ils nous démembrent !

Les ombres  de cette balle

et de cette frêle enfant

cherchent leur idéal

par leur effacement .

 

 

Cette sphère  de fer

Pourrait être la terre ?!

Sortie  d’un  cœur de pierre !

cette enfant ingénue

sortie de l’inconnu

que  l’on espérait  plus !

 

 

cette image me fait du bien aussi

elle porte  l’espérance de vie.!

les nouveaux humains  sont  venus

et je les porte au nus !

ils se  sont révélés  cent fois

c’est l’avenir qui sait  pourquoi !

 

Cerf volant ou delta plane

Il  y a cet oiseau qui plane

Comme  la possibilité du  probable.

ils sont  si  merveilleux

ces enfants  demi  dieux !

il aura fallut  les horreurs du passé

pour  les  voir s’accoucher !

 

je vais  vieillir  heureux

de les sentir glorieux

redessiner  le temps

aussi  modestement.

nos descendants bien   nés

font  partie  de  l’été

de la planète sauvée !

 

 

P1340814 (2) (1)




MON FRÈRE

6092018

 

 

 

Photo 167

 

 

Mon  frère

 

Maxime le Forestier  nous  l’a  si bien  chanté

Que je n’oserai essayer  de le plagier.

Tu es mon frère  bien né

de sept ans  mon aîné !

 

Pendant toute mon enfance

Tu as su me chanter

L’histoire de mon pays

M’invitant à rêver.

 

Je pouvais  m’endormir

Avec la grande armée.

Fasciné par napoléon

Ou  rêvant de  Joséphine

La  coquine !

 

J’en ai gardé  le gout du vrai

Et l’essence  d’un profond  respect

Pour  les belles histoires  racontées

Quand  le  soir nous laisse  des regrets.

 

Tu as su remarquablement

Ne pas remplacer notre père absent.

Sens inné  de  l’intelligence

Subtilité de l’élégance !

 

Pendant soixante années

C’est mon âge  avancé.

Tu n’as jamais  dicté

L’une de tes volontés !

 

Je suis  pour toujours  ton frère

Essayant de rester sincère.

Je reste  là  à tes côtés

Fraternellement  attentionné !

 

 

Nous avons traversé  des  déserts

Touchés  des rivages plus qu’amers.

Nous avons  volontairement  survécu

A  des frayeurs inattendues.

 

Aujourd’hui

à cet instant précis

partageons ensemble

la  paix  qui nous ressemble

et nous rassemble !

 

 

Mes petites filles  rieuses

Ferment  la  porte  du passé.

Aujourd’hui pour  nous et nos enfants

E t tous nos futurs  descendants

L’avenir devient plus souriant  .

 

 

 

 

 

 

 

 




LA MONTAGNE ET LA PLAINE

15082018

 

 

space-950x550

 

 

La Montagne et la plaine

 

Je suis né dans la plaine

Recouverte de haine

Avec les porcs les chiens  les loups.

Le  moyen âge autour de nous !

 

Dans  les cavernes profondes

Les monstres des anciens mondes

N’étaient pas encore morts.

Ils jouissaient de leurs corps !

 

J’ai cherché  la foret

Pour pouvoir  me  cacher.

J’ai fini par trouver

Un enclos protégé.

 

Mais pour aller  sur la montagne

Il  faut atteindre la paix  de  l’âme !

Pour  que  la  joie nous accompagne

Que la sérénité  nous gagne.

 

C’est le temps qui charge la mémoire !

Mais pour dissiper le  brouillard

Il te faut du courage et des heures.

Apprendre à caresser tes peurs.

 

 

Puis  l’ascension peut commencer

En regardant  vers le sommet.

L’appel  du ciel est  bien  réel

Ton regard est un arc en ciel.

 

Ton corps  n’y résistera  pas !

Il est fait pour t’emmener là.

Il va t’abandonner en haut

Tout prés du ravin de la faux !

 

Tu es un être de lumière

Il te faut  regarder en l’air.

Accepter de quitter  la terre

Rentrer  chez  toi  dans  l’univers.

 

Je me répands  en amnésie !

Dans une doucereuse euphorie.

Le temps me guide par le passé

Vers un avenir sublimé !

 

téléchargement

 







La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume