• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

COUP DE COEUR DE L’ENTREPRISE « STIVO » 2008

31012009

pnuagemer.jpg

http://www.stivo.com/stivonote/080516/STIVOJackyG.pdf 

 

angelwingclouds1.jpg

Escale sur les nuages

T’emmener faire un tour, en plein cœur de l’amour !
Mais partir pour de vrai, comme personne ne le fait.
Acheter deux billets, des allers sans regret.
T’enlever mille jours, mille nuits c’est trop court !

Faire un très beau voyage et goûter tes rivages,
voler vers la beauté des sentiments secrets.
Chanter l’accord parfait, hurler vers les sommets
Escale sur les nuages, retour vers ton visage.

Rien ne sera pareil, quant à notre réveil
Nous aurons en sommeil vécu tant de merveilles
Sur ce trajet bohème, où nos rêves sont les mêmes
On en revient indemne qu’avec les mots « je t’aime ».




LA TOILE DE MAITRE

28012009

photohistoire001.jpg

(Hommage à IMAN MALEKI)   ctrl+un clic

Il y a autant de pixels dans ses tableaux que dans les photographies classiques !

Il touche à la perfection…dans la peinture figurative

 

 

La toile de maître

Il a senti  l’urgence de l’émotion                                            

En se précipitant sur son crayon

Il a d’abord dessiné sur la toile

Quelques silhouettes fondamentales.

 

Puis je l’ai vu esquissé quelques ombres

Sans que sa folle inspiration ne tombe

Un œil, des gestes, et de la précision

Une main, qui dit sa détermination.

 

Après deux heures  d’un travail acharné

Il a jeté le crayon à papier

Les formes étaient presque toutes dédoublées

En les cherchant, l’esprit était troublé.

 

Il tournoyait devant son chevalet

Traçait une ligne d’un coup de poignet

Il reculait avançait tout le temps

Comme pour toiser un détail important.

 

Puis, il a abandonné le tableau

Pour s’acharner sur ses pots à pinceaux

Il cherchait nerveusement l’outil parfait

Mais aucun vraiment ne lui convenait.

 

Alors la danse rythmée a commencé

Il a ouvert des tubes presque éclatés

Etalé la peinture sur la palette

Pour s’enivrer  comme, un grand soir de fête.

 

A ce moment le geste a ralenti

Comme pour figer un plaisir infini

 Certaines couleurs ont été mélangées

D’autres plus rares simplement caressées

 

Il y eut un instant de « beau silence »

Quand l’essence de l’esprit cherche les sens

Un vécu que l’on ne peut pas faire durer

Qui tient seulement dans la perplexité.

 

Le temps a fait coaguler son sang

Impossible de mesurer totalement

Les secondes et les heures ont fusionné

La conscience abolie n’a fait que rêver.

 

Et puis le spectateur se réveille               

Il voit alors devant lui la merveille

Le chef d’œuvre, vrai, inimaginable

C’est un moment de vie inoubliable.

 

LES PERSONNAGES VIVANTS SORTENT DE LA TOILE

LES LUMIERES ET LES OMBRES SE VOILENT

C’EST L’EMOTION  QUE L’ARTISTE A SAISIE

QU’IL A  APPRIVOISEE ET RETRANSCRITE                 

 







La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume