• Accueil
  • > Archives pour février 2010

UN PONT SUR MA VIE

19022010

jpgwaterlilypond.jpg

 

UN  PONT  SUR MA VIE

Les ponts les plus solides sont des ponts fratricides

Qui se sont écroulés, m’empêchant de danser

Une valse hésitation faite d’interrogations

M’oblige à  avancer, sans pouvoir reculer.

 

C’est toujours un passage fait entre deux nuages

Quand le pont disparait, je n’ai aucun regret.

Je sais que l’avenir, m’oblige à le franchir

Délaissant le passé, sur la rive opposée.

 

J’ai laissé des amis sans me faire de soucis

Un jour ils franchiront, eux aussi, l’un des ponts

C’est une question de temps, ce n’est pas important

Nous pourrons nous revoir, sous des cieux pleins d’espoirs.

 

C’est toujours le matin, qu’il faut serrer des mains

Ce n’est jamais le soir que l’on dit « au revoir »

Je m’en vais vers un monde, ou la terre n’est pas ronde

C’est le temps de l’esprit, qui m’attire vers ici.

 

Le plus grand des mystères, c’est l’endroit et l’envers

Le pont à sens unique est baigné de musique

On ne revient jamais sur ses pas pour de vrai

Il n’y a que l’amour qui se souvient toujours.

 

 




PHOTO GRAVIE

14022010

090531091426513100.jpg

 

http://chantalflury.unblog.fr/tag/roman-nouvelle-essais/

Merci à Chantal pour cette trés belle photo

 

Photo    gravie

 

Allongée presque nue dans mes yeux

Je te vois rêvasser vers les cieux

Fragilisée par la jeunesse

Je te sens  seule et en détresse.

 

La rose que tu tiens dans tes mains

Te saoule d’un capiteux parfum

Ton être, tout entier, tend ses bras

Vers l’absolu et l’au-delà.

 

Tu as raison d’être angoissée

Savoir est un met insensé

L’âge t’aidera à digérer

Les vérités empoisonnées

 

Ne crains pas de perdre du temps

D’aimer l’amour et ses amants

La promesse d’un futur géant

Est près de toi et elle t’attend

 

Ne crains rien, ton histoire est là

Je vais la dessiner pour toi

Pour qu’aucun moment de ta vie

Ne puissent troubler ta rêverie

 




L’ETINCELLE DE VIE

10022010

helenedit23.bmpme00000532542.jpg

Je préfère peindre les yeux des hommes que les cathédrales, car dans les yeux, il y a quelque chose qu’il n’y a pas dans les cathédrales, même si elles sont majestueuses et qu’elles en imposent, l’âme d’un homme, même si c’est un pauvre gueux ou une fille de rue, est plus intéressante à mes yeux.(…).Vincent VAN GOGH 

 

 

L’étincelle 

 

Qu’est-ce donc, ce quelque chose 

Que l’on ne peut écrire en prose 

Qui vit uniquement dans les yeux 

Que l’on voit briller, au fond d’eux  

 

C’est aussi beau et vénérable 

Que nos anciennes cathédrales 

Cela disparait aussitôt 

Quand la personne, à les yeux clos. 

 

Les croyants vous diront, c’est l’âme 

Les poètes décriront la flamme 

Ce n’est rien de plus que la vie 

Personne, n’a pu la peindre ainsi 

 

Son étincelle, c’est l’univers 

C’est l’essence même du mystère. 

Elle habite, en chacun de nous 

Unique et cependant partout. 

 

Cela ne vous rappelle rien 

N’est ce pas le sens du mot divin 

Il a donc quitté son église 

Pour que nos regards fraternisent. 

 

Nous avons reçu en cadeau 

La toute puissance venue d’en haut 

Nous devrions être sereins 

Tous les soirs et tous les matins 

 

L’étincelle ne mourra jamais 

Nous vivons dans un monde parfait 

 

 







La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume