AMSTERDAM

29082010

amsterdam190.jpg

 amsterdam337.jpg

AMSTERDAM

La belle ville D’Amsterdam, douce comme un état d’âme

Des canaux du JORDAAN, à la grande place de DAM .

Des vélos à volo, des sonnettes à Gogo

Ils vivent à bicyclette, comme ils chantent dans leurs têtes.

 

Une musique éclectique, aux guitares électriques

De chaudes soirées magiques vécues au « BOURBON STREET ».

Et puis NDSM ! Un endroit que l’on aime

Propose un art nouveau, que vous verrez bientôt.

 

Rembrandt plein de talent et Vincent ardemment

Ont donné des couleurs à une lumière qui pleure

Ils sont « l’école du nord »mais aussi les plus forts

Pour parler d’émotions au fil des sensations.

 

Voyez les cafés bruns bâtis par leurs anciens 

Aussi les cafés blancs construits par leurs enfants.

Fenêtres sans rideaux chantent des idéaux

De convivialité, dans la rue partagée.

 

Vue, de la tour de l’ouest à la vision céleste

La blessure de la guerre qui ne peut pas se taire

C’est la maison d’Anne FRANCK qui nous hante et nous manque

La foule des visiteurs vigilante dans l’horreur !

 

Sur la palette du peintre, l’arc-en-ciel se cintre

Il  forme un « o » dans l’eau couché sur les canaux.

C’est dans cette ville d’Europe, à l’esprit polyglotte

Que la fraternité est venue se nicher.

 

Tous les bonheurs d’aimer « ensemble »ont engendré

La conscience de choisir tous les nouveaux plaisirs

Hymne à la liberté perdue et retrouvée

Oiseau tombé du nid qui vaillamment survit !

 

La belle ville d’Amsterdam, douce comme un état d’âme

Des canaux du JORDAAN à la grande place de DAM.

 

amsterdam358.jpg

Voici la longue file d’attente devant la Maison d’Anne FRANCK

tous les jours, deux cent personnes font la queue en permanence.

soixante cinq ans aprés la guerre !?

Sachant, que la Maison à 1 million de visiteurs par an

et que le Louvre voit 7 millions  de visiteurs

On peut dire que cette Maison fait l’objet d’un véritable « culte »

Le devoir de mêmoire est assuré contre l’oubli

Bravo !  à tous ceux qui travaillent dans ce sens.

 

 

 

 

 

 

 




BIOGRAPHIE DE VINCENT VAN-GOGH

12082010

arcenciel002.gif

vangogh011.jpg

 

Monsieur Vincent

Je suis très étonné, souvent déconcerté

Quand je lis, ce qui se dit, dans tes biographies

Ils parlent de ta vie, de ta peinture aussi.

De l’absinthe avalée, de l’argent qui manquait.

 

Il  jauge ta maladie et parlent de folie

Sans n’y connaitre rien, ils savent ce qui est sain

Si on les laissait faire, ils te peindraient en vert

Referaient le portrait, même du docteur Gachet.

 

Des études très poussées, disent la vérité

Sur ce dont tu souffrais et qu’aujourd’hui l’on sait

C’est toujours une histoire qui se cache dans le noir

On comprend maintenant que tu n’es pas dément.

 

Si tu as bu parfois, pour oublier tout ça

C’est pour vivre ici bas avec ces angoisses là.

On fait ca si souvent, avec médicaments

Mais c’est plus élégant quand on a de l’argent.

 

Certains disent, quand même, que tes couleurs on aime

Que tes formes s’en vont, se diluent dans les fonds.

C’est le  pas vers l’ailleurs, qui leur fait un peu peur

d’autres ne comprennent pas, pourquoi tu peins comme ça.

 

C’est toujours une école qui est loin d’être folle.

Tu vas vers le futur, te comprendre est plus dur

Ce soir, j’écris ces vers, pour lever un mystère

Que je ne vois jamais dans tous leurs beaux pamphlets.

 

Il faut leur dire Vincent que c’est au firmament

Que tu vois la beauté se démultiplier

Que tu peins dans le ciel, en vidant l’arc-en-ciel

Vérités essentielles !  Savoirs  existentiels !

 

Tu fais parti de ceux, qui ont approché « dieu »

On ne revient jamais, quand une fois on l’a fait

Ce que tu sais de nous est encore bien plus fou.

Mais ce n’est jamais dit, dans aucune biographie

 

Monsieur VAN-GOGH  Vincent,  peintre de grand talent

Vous offre le portrait, d’un être humain, un vrai !

 




NOUS SOMMES SOURDS AUX MOTS D’AMOUR

3082010

fleur.jpgfleur2.jpg

 

                                                                ARTI  FLEUR

Tous les mots d’amour

Font un long détour

Par le dictionnaire des sourds.

Oxymore de rire, mots occis !

Arti fleur d’artifice

La passion libre électron

Les sens alités dans la sensualité

Vivants comme le vent vit

Disant comme le gisant gémit

Qu’il a fini d’aimer…

Les récits d’action des mots d’amour

Volés brulants au dictionnaire des sourds

Des malentendus malentendants

Je vous offre des Arti –fleurs

Venues d’un cœur artificiel superficiel

C’est celui du ciel, libre électron de la passion.

L’essence des émotions

 aisance et motivation

Vers le plaisir des sens.

C’est la récitation des actions rétrécies

A sa plus simple impression de l’expression

L’amour !

 







La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume