LE LIERRE

4 09 2010

vangogh006dit.jpg

VINCENT  VAN-GOGH

 

Sur sa tombe à AUVERS et sur celle de son frère

Le lierre a recouvert leurs vies particulières

Ce lien vert qui adhère à leur lit mortifère

Les unit au mystère d’un destin planétaire.

 

Impressionniste hier vivant dans la misère

Ta peinture singulière aujourd’hui est princière

Car c’est l’idée première, la couleur sans matière

La forme se libère des normes millénaires.

 

L’impression dentelière, l’émotion héritière

Vont servirent de litière à une passion entière

Une volonté de fer que symbolise le lierre

Rampe vers la lumière, au-delà des frontiéres.


Actions

Informations



6 réponses à “LE LIERRE”

  1. 6 09 2010
    Talisman (17:31:48) :

    Bonsoir,

    J’aime beaucoup la musicalité de ce poème car c’est elle qui rythme le balancement de notre cœur. J’ai rarement vu des poèmes composé d’une seule rime et le résultat est plutôt encourageant. Mais en plus les rimes ne reviennent pas qu’en fin de vers et à la césure mais un peu de partout ! Bravo, la recherche a dû être rude…

  2. 6 09 2010
    poemesalacarte (20:45:29) :

    Bonsoir TALISMAN

    Merci de ton passage
    Oui, je voudrai travailler mes textes de plus en plus !
    Essayer d’autres techniques aussi !
    Cela demande du temps
    Mais comme tu le sais procure beaucoup de joie.
    A bientôt
    Jacky

  3. 2 10 2010
    Alain (11:42:08) :

    J’ai la sensation à lire tes phrases que le symbole de ce simple lierre les unit encore plus mort qu’ils ne l’étaient de leur vivant.
    Bon anniversaire pour le 100ème.

  4. 2 10 2010
    poemesalacarte (12:51:10) :

    Bonsoir Alain
    Tu parles trés souvent de Théo
    Comme si tu as compris, toi qui les connais si bien
    Que Vincent n’aurait pas réussi aussi bien sans Théo.
    Je suis assez d’accord…
    C’est trés clair dans leur correspondance.
    Merci de ton passage
    a+
    Jacky

  5. 24 10 2010
    chantalflury (08:25:54) :

    C’est ce qui m’a le plus impressionné à Auvers sur Oise lorsque j’ai découvert les tombes de Théo et de Vincent :
    un lien toujours présent, représenté par le lierre, entre ces deux frères dans la mort.
    merci pour ce pôème.

    Dernière publication sur Amour, Beauté, Désir : NOSTALGIE

  6. 24 10 2010
    poemesalacarte (20:12:35) :

    Bonsoir Chantal
    tout est symbole dans la nature
    Ici le lierre unit les deux frères à jamais

    merci de ton passage
    Jacky

Laisser un commentaire




La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume