ROSE DE GEL

12 12 2014

PHOTO  DE PIERRE CLEMENT  BERTHOU

 

fleur de gel

En  hommage à Adrienne GODIN  Née Marie  VINCENT ma grand  mère.

Ce  texte est  dédié à  ma cousine  Jacqueline CLEMENT  BERTHOU

(Voir  mon commentaire)

 

ROSE DE GEL

Il était temps de se rencontrer

Dans l’évidence d’une nécessité.

 Gelée de rose ou rose de gel

Synthèse de doutes existentiels.

 

Nous revenons  du fond des temps

Porteurs d’un drame des jours d’avant.

Nous revenons pour réparer

La violence qu’on  vous a laissée.

 

Il est rare que la destiné

Apres cent ans vienne s’expliquer.

Nous avons su communiquer

Ensemble nous avons communié.

 

Nos  aïeux ont un œil sur nous

Ils ne sont  pas exempts de tout.

Leurs actes  nous ont dépassés

C’est à eux de les assumer.

 

 Je suis rarement  convaincu

Que le pardon soit bienvenu.

Ce n’est pas à nous de porter

Toutes  les erreurs de nos ainés.

 

Plutôt que de s’abandonner

A vouloir  souvent pardonner

Je préfère éclairer la nuit 

Des vérités de  notre vie.

 

Enfin la rose est libérée

De la gelée qui l’entourait.

Son cœur pourra  donc exhalé

Un parfum de sérénité. 

 

Il était temps de se rencontrer

Dans l’évidence d’une nécessité.

 Gelée de rose ou rose de gel

Synthèse de doutes existentiels.

 

 

 

 


Actions

Informations



7 réponses à “ROSE DE GEL”

  1. 12 12 2014
    jacky (18:20:05) :

    Bonjour à tous

    C’est une histoire du temps passé.
    au tout début du 20eme siècle
    Quand la France et particulièrement les provinces
    vivaient dans une misère noire.
    Quelques fois quand la situation devenait insoutenable
    Les enfants en faisaient les frais.
    Cette histoire se passe en Creuse une belle région.

    Un siècle après ! des cousins se retrouvent et dialoguent
    tout le monde est ému par ces retrouvailles.
    Aussi par l’évocation de cette petite fille de 4 ans que ses parents
    ont abandonnée dans un cirque ambulant pour essayer de la sauver d’une
    mort certaine.

    Nous ! les descendants de cette petite fille nous avons rencontrés
    les descendants de notre famille Creusoise qui porte cette histoire de France.

    CE QUI SUIT N’ENGAGE QUE MOI.

    Dans mon texte je parle de responsabilité.
    des acteurs bien surs mais pas seulement
    L’histoire de notre beau pays est aussi politique sociale et religieuse.
    Tout le monde est concerné exactement comme Aujourd’hui.

    A notre époque des gens meurent dans la rue
    et Malgré la promesse de tous les présidents successifs
    cela continue encore et encore dans une indifférence quasi générale.

    Je ne suis pas meilleur que mes contemporains .
    J’assume mes errances et mes erreurs commises dans un semi brouillard.

    Mais pour moi remettre les événements dans leur contexte
    me semble insuffisant .
    J’espère pouvoir en appeler à plus de responsabilité
    de la part de tous les êtres humains
    A plus de solidarité active.
    Ce texte là n’est pas comme les autres
    IL vous raconte la véritable histoire de France
    il veut rendre hommage à ma Grand mère mais il est dédié
    à notre « incroyable » famille creusoise nourrie de délicatesse de pudeur et
    de respect

    Merci à Tous

    Votre cousin
    Jacky GODIN

  2. 13 12 2014
    Pierre CLEMENT (11:53:43) :

    Merci pour ce beau poème
    La rose a duré l’espace d’un automne, et attendait de connaître la neige sur ses pétales. La lumière naissante du cristal sur la lumière finissante d’une fleur.
    Revenir pour réparer, mais être dépassés, et les laisser assumer….car ce n’est pas à nous de porter leurs erreurs, mais éclairer la nuit des vérités de notre vie…je simplifie ma lecture d’un fil que j’ai suivi dans ton texte. Je retiens aussi l’association « abandonner » avec « pardonner »…à méditer, en recherchant le sens et la signification du mot « pardon », en deçà de sa formulation moderne, simplifiée et appauvrie. Même problématique sur le sens du mot « Amour », souvent associé avec le pardon.
    A l’origine de notre rencontre, la généalogie. Pour jacqueline et moi, cette recherche passionnante, faites d’enquêtes et de découvertes, nous raconte notre roman familial, avec des personnages réels, qui nous ont transmis leurs gênes, leurs cultures…..et bien plus encore.
    La généalogie, c’est aussi mettre en lumière ces « fantômes », vielles peurs, vieux secrets qui se transmettent des génération en génération, par une mystérieuse alchimie des âmes.
    « Je préfère éclairer la nuit, Des vérités de notre vie »
    Or, notre vie doit faire avec les « fantômes », destructeurs de liberté, portant les déterminismes familiaux, drames à répétition, pathologies de l’âme mais aussi du corps.
    La lumière tue les « fantômes », qui sont des forces de l’inconscient, agissantes et Trans personnelles.
    Alors, laissons entrer la lumière ! ……avec la Conscience et sa fille, la Liberté.
    Comprendre les individualités que nous sommes serait à notre portée. Comprendre les sociétés humaines, entités aux formes fluctuantes, mais aux lois et comportements inchangés depuis des siècles, oblige à descendre dans une autre dimension, celle de l’Histoire des civilisations, des religions, des peuples et des nations.
    Liberté individuelle composant avec les flux et reflux de l’Histoire…..souvent pour survivre…tout simplement….

    Je termine en appelant à mon secours un spécialiste de la misère humaine :

    « Il se fait beaucoup de grandes actions dans les petites luttes. Il y a des bravoures opiniâtres et ignorées qui se défendent pied à pied dans l’ombre contre l’envahissement fatal des nécessités et des turpitudes. Nobles et mystérieux triomphes qu’aucun regard ne voit, qu’aucune renommée ne paye, qu’aucune fanfare ne salue. La vie, le malheur, l’isolement, l’abandon, la pauvreté, sont des champs de bataille qui ont leurs héros; héros obscurs, plus grands parfois que les héros illustres. »

    Par: Victor Hugo
    Extrait de: Les misérables (1862)

    Ton cousin,
    Pierre

  3. 13 12 2014
    Jacky (13:44:52) :

    Pierre

    Merci de ce beau message.
    il y a de quoi disserter pendant des jours.

    La citation de VH devrait être affichée un peu partout

    pour faire réfléchir nos vedettes de la politique.

    Embrasse Jacqueline de ma part

    Merci
    a+
    Jacky

  4. 15 12 2014
    Pierre CLEMENT (18:37:05) :

    Bonjour,

    Jacqueline a trouvé cette citation de Françoise Sagan, à propos de Rose de gel:

    « On ne sait jamais ce que le passé nous réserve »

    La formule me plait bien !

    A + Pierre

  5. 15 12 2014
    jacky (20:04:24) :

    Bonsoir à vous deux

    J’aime bien !
    c’est mystérieux !
    et chargé de possibilité pour l’avenir.

    Je vous aime tous les deux
    j’ai appris à dire cela normalement
    simplement sans effusions démesurées
    .
    Bisous les cousins

    a+
    bisous de MC

    Jacky

  6. 23 12 2014
    marie france (21:49:10) :

    Bravo mes deux cousins,tout est dit dans votre texte
    Bisous à vous

  7. 24 12 2014
    jacky (06:43:27) :

    Bonjour Marie France

    J’écris ton prénom et cela me renvoi vers cette histoire de France
    qui nous ramène à Marie notre grand mère !?
    C’est une coïncidence. Nous en avons l’habitude dans la famille ! lol

    Merci de ton passage ma cousine normande
    boujou et des bonbons comme on dit là bas ! à Rouen !
    et à très bientôt tu le sais !

    ton cousin Jacky

    Jacky

Laisser un commentaire




La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume