BANKSY the street artist

6 01 2015

573429-autoportrait-de-banksy-masque-de-singe-637x0-3-1_édité

 

bransky-2

 

Tel un essaim naissant, dans un imaginaire  agité.

J’écris  le talent   d’un autre.

Dématérialisé  en plusieurs possibilités il vit  sa peinture en cris.

Il a décidé  d’exister  sans  tête.

 Un inconnu  célèbre.

Anonymat  des solitudes aux sommets  de son art.

 

Aujourd’hui, je rédige  autrement.

Je  vous raconte une histoire de peintre en souffrance.

Souffrant  de la laideur d’un monde réglé comme une machine  à tuer.

 

Il a l’idée de le dire en surprenant

Pour  ne pas mourir inanimé.

Pour  vivre en rêvant comme  il est né enfant.

 

C’est violent et prenant dans le même instant.

Comment  faire différemment pour chercher simplement à nous  émouvoir.

A nous faire réfléchir sur nos actes  noirs.

 

BANKSY c’est la mauvaise conscience

Des biens pensants normalisés et vaccinés

Une peinture  malade de ces différences hurlantes

Avec  juste un moment de tendresse égaré

Pour nous rappeler que nous avons été  autrefois

Autre chose que des  singes et des rats .

 

C’est le peintre d’un monde en sursis.

Trop sur  de lui.

Il nous dit aussi et c’est la délivrance

Que  les  vases clos ne sont pas des idéaux

Mais des prisons de verre à briser dans l’éclat d’un son cristallin

 

Un talent sans  papiers,  sans permis de chasser

Eloge  de liberté.

 

10249115_909392409090922_1611768768_n

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume