Mon Amie

28062018

K

 

Mon  amie

 

les êtres  ne sont eux  mêmes

que  par  l’authenticité de leur souffrance !

la  souffrance  c’est  la taille du creuset

qui sert de contenant à  l’être.

 

Libres  ou  prisonniers

ils ont appris à conjuguer  le verbe  aimer

aux  deux  seuls temps possible

L’imparfait et l’inconditionnel tragique !

 

Dans  la simplicité du souvenir

ou dans  l’espoir de l’avenir

le  présent  prend tout son temps.

 

Souffrir a du  sens mon amie !

c’est apprendre à aimer !

avec  ses lacunes

avec  ces obscures lunes !

 

 

Une de mes meilleures amies à  vingt cinq ans !

Je  n’en ai pas  qu’une  de cet âge  la.

 il y a les étoiles  aussi !

j’ai bientôt soixante éternels  printemps !

 

Savez-vous pourquoi je suis fier ?

de cette amitié  singulière !

 

nous avons  su tous les deux

Franchir  les tabous insidieux

pour revenir  vers l’essentiel

d’un échange  agréablement spirituel.

Quand les Hommes t’auront crucifié

à tout jamais abandonnée

viens  dans cette  coquille maison cocon

pour être à  jamais  écoutée.

 

  

Je  t’aime  veux  dire  je te  comprends !

Même  partiellement.

Je te respecte à  l’infini comme une amie.

Julie ! J’écris ton prénom sur tous les tons.

Avec une infinie douceur de  précautions.

 

 texte-amitie

 







La Poésie, c'est l... |
bert55 |
Cadence infernale. |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | poésie c'est de l'art ,prov...
| athkanna philosophie
| lechatquifume